Data marketing : la stratégie internet pur un cabinet médical

En personnalisant la communication, le data marketing permet de créer les bases d’une relation de confiance entre le médecin et le patient.

Les nouvelles technologies ont « de fortes incidences sur notre vie quotidienne puisqu’elles modifient à la fois notre manière de consommer (e-commerce), de voyager (co-voiturage, voiture autonome, GPS), de s’informer, mais également de se soigner.

Le numérique transforme notre vie professionnelle (télétravail, robotisation, automatisation de tâches) et nos modes de loisirs (musique, télévision, lecture, cinéma…).

Avec l’essor des réseaux sociaux et des nouveaux systèmes de communication, le numérique a touché également à notre identité personnelle et changent le périmètre de nos réseaux de sociabilité. La liste est loin d’être exhaustive et témoigne d’un véritable changement de paradigme.

Nous assistons donc à une rupture, non seulement technologique, mais aussi économique, politique et culturelle. Face à cette profonde transformation de nos sociétés, quelles peuvent en être les conséquences au niveau de la relation médecin / patient ? Comment l’utilisation raisonnée des grandes innovations numériques peuvent permettre de créer une relation basée sur la confiance et le respect ?

Pour répondre à ces enjeux, nous allons vous aider à décrypter ces innovations majeures que sont le Big Data et son champ d’application dans le Marketing : le Data-Marketing.

La data Marketing pour un Cabinet Médical

Qu’est-ce que le Big Data ?

Le Big Data désigne un ensemble très volumineux de données qu’aucun outil classique de gestion de base ou d’information ne peut traiter.

Selon le cabinet d’étude Gartner, le Big Data obéit à la règle des 3V :

  • Volume : L’ensemble contient un nombre très important de données non traitables par un outil classique.
  • Variété : Les données sont variées et proviennent de sources différentes (non structurées).
  • Vélocité :  Pour la vitesse forte à laquelle les données sont créées, collectées et partagées.

La digitalisation de notre quotidien a généré une création gigantesque de données. En effet, chacune de nos actions numériques laisse une trace qui est ensuite stockée sur une base de données.

Par exemple, Google enregistre ce que vous recherchez, Amazon ce que vous achetez, Netflix ce que vous regardez ou encore ce que vous aimez sur Facebook ou Instagram.

Les récentes études estiment que chaque personne sur Terre générera 1,7 mégabytes de données par seconde d’ici 2020, soit le poids d’un fichier MP3 d’une chanson d’environ 2 minutes.

Au-delà de collecter et stocker ces données, l’enjeu repose sur l’exploitation de ce patrimoine immatériel. Le traitement de ces gisements de données est rendu possible par l’Intelligence Artificielle.

 

Quelles applications dans le domaine de la santé ?

Le secteur de la santé n’a pas échappé à la digitalisation (appareils médicaux, assurance maladie, objets de santé connectés, télémédecine,  rendez-vous en ligne…) et la quantité d’informations de santé recueillies chaque jour est exponentielle. Une opportunité pour la recherche médicale !

L’exploitation de ces données intéresse de nombreux acteurs du monde de la santé.

Voici quelques-unes des applications :

Les données récoltées permettent d’identifier des facteurs à risques pour certaines maladies comme le cancer, le diabète, l’asthme ou encore les maladies neurodégénératives.

Ces informations permettent ensuite d’améliorer les politiques de prévention.

Ces données peuvent également personnaliser le traitement. Par exemple, le super-ordinateur Watson d’IBM permet d’analyser en quelques minutes le résultat du séquençage génomique de patients atteints de cancer, de comparer les données obtenues à celles déjà disponibles et ainsi de proposer une stratégie thérapeutique personnalisée.

Le big data peut également permettre de vérifier l’efficacité d’un traitement. Par exemple, dans le domaine des vaccins, les cliniciens mesurent aujourd’hui des centaines de paramètres au cours des essais cliniques : comptages cellulaires, fonctionnalité cellulaire, expression de gènes d’intérêt.

Ces applications sont loin d’être exhaustives, et il est fort à parier que les progrès technologiques, la digitalisation des données de santé et l’émergence de Start-up spécialisées dans la santé (Health-Tech) donneront naissance à de nouveaux services et usages à destination des patients, praticiens et organismes de santé.

Et le marketing ?

Le marketing n’échappe pas à la règle.

Directement lié à l’essor du Big Data, le Data Marketing regroupe les techniques marketing et communication basés sur la collecte et l’exploitation des données digitales – aujourd’hui essentiellement web et demain enrichies par les objets connectés.

Alors quel est l’enjeu pour vous, professionnels de santé ?  

Exploiter les données pour apprendre à qualifier son audience pour améliorer la qualité de son information auprès des patients.

76 % des marketeurs considèrent que le marketing a davantage changé en deux ans que lors des cinquante dernières années. 

Le digital et les progrès informatiques ont en effet bouleversé le comportement des patients, à tel point que le futurologue Joël de Rosnay parle de « Patients Eclairés »:

« Les patients éclairés, ce sont des gens de plus en plus connectés sur les réseaux sociaux et qui peuvent aller chercher des inforamtions sur leur santé. Ils discutent ensemble, échangent et sont de plus en plus experts. De nombreux médecins assurent aujourd’hui qu’ils aiment avoir à faire à des patients qui leur posent les bonnes questions, même s’ils peuvent aller jusqu’à contredire leurs ordonnances »

D’un être passif, le patient est donc devenu :

Dans ce contexte, il devient essentiel de placer le patient au cœur des actions d’informations digitales. Cela signifie concrètement qu’il convient de reconnaître le patient à chaque point de contact et qu’il est nécessaire de personnaliser l’interaction, à la fois par rapport à l’individu et à son parcours (UX, l’expérience utilisateur).

Pour relever ce défi, le marketeur moderne a besoin des données suivantes :

Ainsi, grâce aux techniques de Data Marketing, il est désormais possible de :

Comprendre son audience:

Détecter ses besoins

Délivrer la bonne information

En personnalisant la communication, le data marketing permet de créer les bases d’une relation de confiance entre le médecin et le patient.

Cette page vous a plu ?
Dans le cadre de l'amélioration de l'information que nous vous communiquons, vous pouvez noter cette page.
Cliquez pour noter !
Contactez-nous